*** Pouille - Destruction - Synchros - Poutrage *** et bonne humeur !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un rayon de lumière dans ce monde de brutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cenys
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Royaume : Confrérie d'Erilia
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Ven 21 Avr - 19:44

Oyez braves gens,

Je me présente, je suis le frère inquisiteur Cenys de l’ordre des Eriliens. Je suis envoyé par la volonté du tout puissant afin de rétablir l’ordre divin dans vos piteux royaumes. La confrérie d’Erilia se trouve sur une île voisine, Oriande.
Les Eriliens ont pour mission de prêcher la bonne parole et de lutter contre l’hérésie collective régnant ici bas.

Ma confrérie m’a chargé de venir vérifier la bonne pratique du dogme en ces lieux. Des bruits cours comme quoi il y aurait ici une taverne où alcool, débauche et adultère seraient prônés et même idéalisés. Le tenancier des lieux, un certain Belokan et sa complice, une dame Adraylia, aurait même mis en place un marché parallèle visant à remplacer le vin de la messe par de la liqueur de framboise…
Ces comportements sont inacceptables et les coupables seront arrêtés et châtiés ! Prenez garde, ceci s’applique pour vous tous, dévergondé(e)s qui soutenaient ces pratiques ! Je vous promet le bûcher vous tous qui rôdez en ces lieux, membres de cette infâme guilde ou amis de ces derniers !

Mais l’Eglise peut se montrer tolérante et le tout puissant, dans son ultime miséricorde, pourra pardonner aux pauvres pêcheurs que vous êtes, mais ceci à la seule condition que vous vous repentiez.
Expiez vos pêchers, renoncez à la débauche du FHC, brûlons ensemble cette endroit satanique et vous serez lavé de toutes vos fautes.

Venez marcher dans les pas du Seigneur tout puissant,
Par la volonté de sa sainteté,
Gloire au tout puissant et sus au païens et mécréants !

Nous pouvons toujours trouver un terrain d’entente, le Seigneur sait fermer les yeux quand ses agneaux peuvent éviter le sacrifice suprême. Je vous propose de fermer les yeux pour le FHC ainsi qu’ à vos pratiques si en échange j’obtiens quelques caisses de liqueur de framboise ainsi que quelques guerrières bien avenantes et peu farouches. Un homme d’Eglise comme moi ne peut se couper éternellement de la jouissance et du spectacle que du divin corps féminin…
Que ceci reste entre nous…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onodan
Souverain galaxien
avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 44
Royaume : Belyniel
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Ven 21 Avr - 22:49

Ma foi cher visiteur théatral, votre éloquence et vos préceptes sont ... enfin vous vous faites remarquer avec.
Ca doit etre très pratique quand on demande une baguette de pain en plein jour de marché au sortir de la messe !

Toutefois je vous ferais remarquer que vous ne vous trouvez pas dans cette taverne en question, mais au cabinet de recrutement.

Donc à moins de vouloir nous faire part de votre volonté de migré sur notre île, et d'entrer dans notre guilde, vous vous êtes trompé d'adresse j'en ai bien peur.

La taverne en question se trouve pourtant dans une rue facile d'acces, et comme tous visiteurs, vous êtes cordialement invité.

Je suis sur que vous trouverez là bas un terrain d'entente avec les personnes que votre morale fort rigoureuse vous force à remettre en cause.

En vous souhaitant une bonne visite, je vous salue. fou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adraylia
Valeureuse Guerrière
avatar

Nombre de messages : 6887
Age : 48
Royaume : Adwyr
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Sam 22 Avr - 0:21

[hrp - ce n'est pas seulement le bureau de recrutement... mais il fait aussi office de bureau de présentation Wink ]

Alors qu'elle venait de perdre Foulcan de vue, Adraylia fut attirée par des bruits de voix en provenance du petit bureau où chaque nouvel arrivant pouvait décliner son identité, elle passa la tête par l'entrebaillement de la porte.

D'où elle était elle ne pouvait apercevoir le visage de celui qui s'adressait d'une voix forte à un oratoire imaginaire dans la salle déserte (ah non, pas déserte, tiens, voici Onodan!)... Son discours n'avait guère de sens et la guerrière se demandait s'il s'agissait d'un fou. Mais non, bien sûr ! se souvint-elle c'est un des bouffons engagés par Belo pour la soirée de charité... il a trouvé cette pièce vide et répète son numéro de - comment a-t-il appelé ça déjà ? clones ? - bref peu importe...

Elle toussotta, autant pour attirer l'attention du troubadour que pour étouffer un fou-rire naissant.


Très réussi, vraiment, je me réjouis de vous voir en costume sur scène tout à l'heure !

Mon associé est pour l'instant occupé, si vous voulez bien me suivre, je vais vous montrer où se trouvent les loges réservées aux artistes, ainsi que la grange... je veux dire, la salle de répétitions. Vous y serez plus à l'aise que dans ce bureau poussiéreux et puis, cela évitera de fâcheux malentendus, imaginez donc que quelqu'un prenne votre tirade au sérieux !

_________________
Adraylia d'Adwyr, résolument Guerrière... qui n'Oubliera pas !
heureuse soeur de Bauglir, grand seigneur du Soleil
marraine des jeunes mais redoutables guerriers Kyrian et Edao
étroitement liée à Niabea, fidèle tisseur de Mystra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adraylia.canalblog.com/
Cenys
Eclaireur
avatar

Nombre de messages : 21
Royaume : Confrérie d'Erilia
Date d'inscription : 21/04/2006

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Sam 22 Avr - 13:26

Qui es-tu jeune freluquet ? Prosterne-toi devant la toute puissance du Seigneur que j’incarne !
Mon chemin est la voix de la sagesse, je vais te convertir à l’obéissance par la force sacrée si tu continues à être si hautain et dédaigneux de ma personne.
Sache que si la confrérie est basée sur Oriande, c’est pour la quiétude qu’il y règne et le recul que l’on a par rapport à une île si païenne que la vôtre. C’est une injure au Tout Puissant que de vivre aujourd’hui sur Ekarys.

Onodan, jeune agneau de Dieu, repentis toi prestement et amène-moi les renégats de cet endroit, je les attends avec impatience.
Va incrédule, marche dans les pas sacrés du Grand Maître…

Et vous, dame Adraylia je suppose, diplomate de fortune d’une guilde d’hérétiques ! Quelle injure me faite vous là ? Moi un bouffon ?
Satanique, ton insolence te coûtera cher le jour du jugement dernier ! Pécheresse, implore mon pardon ou tu seras maudite, toi et ta descendance !

Les Eriliens avaient raison, je suis tombé dans une alliance d’aliénés et d’impies de surcroît. Je vois qu’il y a du travail pour moi ici afin de purifier les âmes des innocents qu’ils sont et de faire entrer la lumière divine dans les cœurs de ces mécréants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onodan
Souverain galaxien
avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 44
Royaume : Belyniel
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Sam 22 Avr - 13:47

Ah oui mais non, je veux bien assister au spectacle mais s'il faut que je participe, ça va pas aller !
Déjà ça va m'empecher de finir ma bière, et si je ne peux meme pas prendre ma bière tranquillement à la taverne, ça ne peut pas marcher, je regrette !

Et je suis étonné que votre vue vous fasse autant défaut !
Je suis désolé, mais en arriver à me confondre avec un mouton, votre sécité surement du à votre grand âge, vénérable bien sur mais très avancé à n'en pas douter, vous a clairement trompé !

Remarque je vous plaint, ça ne doit pas etre très facile pour vous lorsque vous partez au combat.

Maintenant je comprends mieux votre venue, tout comme votre égarement ici, vous avez du certainement vous perdre en route.
Et je comprends aussi que vous veniez ici profiter de l'hospitalité de notre taverne, et je suis sur qu'un verre de liqueur de framboise vous réconfortera, ainsi que la compagnie de notre camarade Adraylia.

Celle ci se fera certainement un plaisir de prendre soin d'un artiste aussi talentueux que vous, surtout au vu de votre grand âge !

(HRP : Non non, je ne m'esquive pas !!! Enfin bonne chance à toi Adraylia ! Je sors ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alff
Souveraine universelle
avatar

Nombre de messages : 5241
Royaume : Faërie
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Lun 24 Avr - 14:50

Par son 6ème avertit,
Alff'Äbè vint en courant dans ses lieux
Elle avait entendu Impie
Souvent le dernier mot des religieux !
Car elle montait un bucher
Dès qu'elle voyait un abbé
Cassait un gourdin
Sur le dos des rabbins
Ecartelait avec 4 anes
Tous les prétendus immans
Et ne manquaient pas d'idées
Pour les non déjà cités ...

_________________
Vous m'avez oubliée....
Moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belokan
Guerrier suprême
avatar

Nombre de messages : 818
Age : 36
Royaume : Cité érotique de Papelengue
Date d'inscription : 11/06/2005

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Lun 24 Avr - 14:55

Belokan eu vent qu'un curé de campagne était arrivé sur la place publique des GO. Ce "cureton" parlant de lui et dénoncant les biens faits son House Club, c'est donc tout naturellement que Belo vint à sa rencontre.


Oh oh, ai-je déjà l'honneur de faire parler de moi dans les sphères mystiques et écclesiastique ?

Ecoute moi frère, je te propose de nous rejoindre au FHC lors de la soirée Fiesta Apocalyptique, il me semble que le thème de cette soirée tombe à point pour un religieux !
(de plus il y aura un "Belo girls show" où les Belo girls montreront leurs Saints...)

Juste un dernier petit détail, vous n'êtes pas obligé de venir avec la soutanne, le bal costumé était pour la cérémonie d'ouverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niabea K
Invité



MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Ven 28 Avr - 0:17

Tandis que les GOs en présence discutaient avec un hérétique de bas étage, Niabea poursuivait encore et toujours ce maudit Foulcan. Le chien, quel cabot !, avait pour le moment réussi à lui filer entre les pattes… heu… entre les mains, et le jeune homme sentait l’exaspération le gagner. Après tout… Cela faisait déjà un bon moment qu’il lui courrait après et la chose était non seulement fatigante mais aussi ridicule !

- Reviens ici toi ! Sal chien !

Subitement le chien fit volte-face et se mit à montrer les dents, à gronder, la boite toujours dans la bouche. Niabea s’arrêta, stupéfait, et, instinctivement, fit un pas en arrière.

- Heu… Joli le toutou, gentil gentil…

Mais Foulcan ne l’entendait pas de cette oreille apparemment et continua à retrousser ses babines. Un filet de bave tomba au sol.

- Mais c’est pas vrai…

Prenant ses jambes à son cou le jeune homme prit quelques mètres d’avance avant que le chien ne se lance à sa poursuite. La situation était désormais inversée et le jeune Tisseur se découvrit des ressources insoupçonnées pour esquiver le chien et le tenir à distance, ce dernier semblant avoir une envie folle de goûter au pantalon de cuir du jeune homme. Mais l’homme n’a pas le même flair que le chien et Niabea se retrouva bien vite bloqué dans un coin. Il se retourna aussitôt pour faire demi-tour mais le chien était déjà là, plus baveux et grimaçant que jamais.

- … Là je le sens mal…

Pourtant il sentit parfaitement le chien lui rentrer dedans, et, tentant de l’esquiver, il glissa. Aussitôt il sentit l’haleine chaude du fauve sur sa gorge. Il allait mourir plus de doute là-dessus… Ce fut bien pire encore.

- Et… Mais… Mais… Dégage sal chien ! Haaa mais il pue !

Foulcan était en train de lécher consciencieusement le visage du jeune homme, celui-ci tentant de le repousser de son mieux. Il le repoussa enfin et, prenant la boite dans la main, reprit la fuite. Au moins avait-il récupéré son bien… Avec un Wouf sonore et joyeux le chien se remit à sa poursuite. Et Niabea se cacha dans un poulailler proche, certain que l’odeur des poules le masquerait à l’odorat du chien, peine perdue et le chien le percuta si violemment que le bois craqua et que l’homme et l’animal arrivèrent l’un sur l’autre devant les portes du bureau de recrutement. Durant le vol plané la boite décrivit une courbe parfaite et vint se loger dans les mains d’Adraylia située non loin. Niabea, lui, vit seulement qu'il l'avait perdu, encore.

- Nonnn ! La boite !!! Pas encore...

Puis relevant la tête, il vit les pieds, puis les jambes puis le regard mi-interrogateur mi-amusé de la jeune femme. Il était recouvert de pailles, de plumes et de baves, tableau très flatteur pour qui se présente face à sa belle. Il se releva, Foulcan était encore étourdi.

- Heu … Cadeau… Pour toi !

Puis, gêné et évitant de se passer la main dans les cheveux il s’approcha du nouveau et lui prit son écharpe - qui était en fait le lecteur l’aura compris une soutane – et s’essuya le visage avec.

- Merci mon brave… Rendez moi un service…

Il vit un boucher passer non loin et lui acheta en vitesse une tranche de viande saignante.

- Hé ho! Foulcan!

Le chien releva la tête vit le steak et se releva d’un bond. Niabea eut un sourire, nargua quelques instants le chien puis lança la steak sur le dénommé Cenys. Celui-ci l’attrapa sans réfléchir et le Tisseur lui fit un clin d’œil.

- Occupez le vous serez gentil…
Revenir en haut Aller en bas
adraylia
Valeureuse Guerrière
avatar

Nombre de messages : 6887
Age : 48
Royaume : Adwyr
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Sam 6 Mai - 19:49

Le saltimbanque en faisait un peu trop... c'est l'ennui avec les comédiens, ils ne savent jamais où et quand s'arrêter. A peine Onodan parti commander une bière (quelle soif l'a piqué d'un coup, lui ?) qu'arriva Alff, aussitôt repartie après un court poème dédié aux porteurs de soutane (tiens, elle fait partie du spectacle, elle aussi... la poisse, elle aurait pu accompagner ce personnage vers les loges au lieu de me le laisser sur les bras... comme tout le monde ! C'est que j'ai un chien à retrouver ! ).

Alors que la jeune femme s'apprêtait à ouvrir la porte pour montrer au faux-curé le chemin du FHC, elle entendit des jappements et les échos d'une voix reconnaissable entre mille !

- Et… Mais… Mais… Dégage sal chien ! Haaa mais il pue !

Chouette, Niab' a retrouvé Foulcan !


Baaam ! (la porte qui claque contre le mur) Adraylia sentit un objet lui atterrir dans les mains et éclata de rire en voyant le toutou pas gêné pour deux sous qui s'asseyait devant elle, la regardant avec de grands yeux innocents.

- Heu … Cadeau… Pour toi !

Son rire redoubla en voyant la mine de son bien-aimé... la poursuite avait dû être animée, il avait même de la paille dans les cheveux ! Mais le principal c'est qu'il avait récupéré la petite boîte.

Par un subterfuge grossier, il se débarrassa d'un coup d'un seul du cabot et du troubadour, les deux amoureux se retrouvaient donc seuls dans le petit bureau. Le ruban avait disparu et la boîte de métal était toute humide de la bave malodorante de Foulcan, mais doucement, Adraylia souleva le couvercle, sentant le rose lui monter aux joues. Elle avait bien reconnu l'objet qui reposait dans l'écrin et qu'elle attrapa délicatement par le cordon de cuir auquel elle était accrochée. Très ouvragée, toute petite, dans un métal argenté qu'elle pensait être de l'or blanc...


- Merci, elle est magnifique !


Et elle la tendit à Niabea pour qu'il lui accroche autour du cou, tout en se demandant ce que cette clé si particulière représentait, si elle ouvrait quelque chose ou n'était que décorative... elle n'osait pas lui poser la question.

_________________
Adraylia d'Adwyr, résolument Guerrière... qui n'Oubliera pas !
heureuse soeur de Bauglir, grand seigneur du Soleil
marraine des jeunes mais redoutables guerriers Kyrian et Edao
étroitement liée à Niabea, fidèle tisseur de Mystra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adraylia.canalblog.com/
Niabea K
Invité



MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   Ven 19 Mai - 23:03

Adraylia semblait heureuse du présent et, intérieurement, il soupira de soulagement. Mystra savait à quel point il avait craint sa réaction. Il savait bien sur qu’elle n’était pas femme à se pâmer devant un bijou, si beau ou ouvragé soit-il, aussi avait-il souhaité lui offrir quelque chose de … spécial. Une clé. Pour ouvrir quoi ? Il devina que la jeune femme se posait la question, mais, avec une pudeur qui la caractérisait parfois, elle ne posa pas la question.

- Je suis heureux qu’elle te plaise… Vraiment…

La reprenant un court instant il lui attacha autour du cou, avec le plus de délicatesse dont il était capable. La jeune femme lui avait dit autrefois que leur union dépassait les cadres traditionnelles, nul besoin de mariage ou autres cérémonies traditionnelles, tout ceci était superflu. Cependant si Niabea avait cherché un orfèvre des plus habiles l’objet restait plus symbolique qu’une véritable parure, elle était pour le jeune homme une trace visible, une marque physique de tout ce que cette relation représentait pour lui.

- Elle te va bien…

Il rougit malgré lui. Oui, elle symbolisait parfaitement ce que la jeune femme était pour lui. Clé de son cœur, de son esprit et de son avenir. Accessoirement elle était aussi la clé du sanctuaire du Tisseur dans lequel nul être vivant n’était jamais pénétré. Mais comment aurait-il pu seulement lui en interdire l’accès ? Après tout elle était comme une partie de lui. Non ?

Sous le soleil radieux qui trônait dans le ciel elle était radieuse, magnifique, et le jeune homme du retenir à grand peine un sourire presque niais. Il espéra qu’elle comprendrait par elle-même la dimension qu’il donnait à ce présent. Oui, c’était important qu’elle le comprenne. Il se retourna vers elle un sourire sur les lèvres. Elle le regardait souriante un air entendu, moqueur sur le visage.


- Quoi ?

Et soudain il comprit et devint plus rouge que jamais. Se passant la main dans les cheveux en regardant au loin il soupira. Puis, se retournant vers la jeune femme avec un air penaud.

- Préviens moi la prochaine fois que nos pensées sont liées… Ca m’évitera de passer pour un idiot...

Et il partit d’un grand rire pour masquer sa gêne. Bah après tout cela aussi était une preuve de la sincérité et de la profondeur de leurs sentiments alors pourquoi s’en faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rayon de lumière dans ce monde de brutes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rayon de lumière dans ce monde de brutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alliance des Guerriers Oubliés :: Le bureau de la guilde :: Présentations-
Sauter vers: